Nouvelles taxes sur les véhicules neufs.. Ce que dit la LFC 2020 Leave a comment

Le projet de Loi de Finances Complémentaire 2020 contient des ajustements apportés dans le volet de la relance économique, dont la révision des taxes sur les véhicules neufs en Algérie.

En effet, l’avant-projet de LFC 2020 adopté par le Conseil des Ministres, le 10 mai dernier; a prévu de nouvelles dispositions pour l’importation de véhicules neufs en Algérie. Ces révisions interviennent suite à la ré-autorisation d’importation de véhicules neufs en Algérie; par les concessionnaires automobiles agréés.

Ainsi ce projet de loi propose d’importantes taxes sur les véhicules de tourisme neufs importés ou fabriqués en Algérie. Selon le texte, « ces augmentations ont pour objet de renforcer les ressources de financement du projet de LFC 2020, et de soutenir les tarifs des transports publics (métro, tramway, bus, etc); par l’intermédiaire du fonds spécial pour le développement des transports publics ».

De plus, le produit de cette taxe est affecté à hauteur de 85% au fonds spécial pour le développement des transports publics; ont précisé les membres du gouvernement. Il a également été indiqué dans le même texte que les véhicules de tourisme produits localement; bénéficient de l’exonération de la taxe en question et ce, en vertu des dispositions de l’article 147 sexiès; objet de cette mesure ».

LFC 2020 : Les taxes sur les véhicules neufs en détail

Tout d’abord, il faut savoir que ces nouvelles taxes sur les véhicules neufs varient, selon le volume de la cylindrée et du type du moteur (essence ou diesel). Pour une voiture de tourisme dont la cylindrée ne dépasse pas les 800 cm3 (0.8 L) la taxe est fixée à partir de 100.000 DA; tandis qu’un véhicule de tourisme dont la cylindrée est supérieure à 2.500 cm3 soit 2.5 litres, le montant de la taxe s’élève autour des 2.000.000 DA.

Passons à plus de précisions. Pour un véhicule essence dont la cylindrée est supérieure à 800 cm3 et inférieure ou égale à 1.500 cm3; la taxe est de 250.000 DA. Alors que cette dernière oscille autour des 450.000 DA pour ce qui est des véhicules essences, dont la cylindrée est supérieure à 1.500 cm3 et inférieure ou égale à 2.000 cm3, 

Contrairement aux voitures dont la cylindrée est supérieure à 2.000 cm3 et inférieure ou égale à 2.500 cm3, la tarification de cette taxe s’élève à 1.000.000 DA, alors qu’elle est fixée à 1.500.000 DA pour les voitures dont la cylindrée est supérieure à 2.500 cm3.

Il faut savoir que s’agissant des véhicules de tourisme diesel, les taxes sont plus élevées. Concernant une cylindrée inférieure ou égale à 1.500 cm3, la taxe est de 200.000 DA; allant jusqu’à 800.000 DA pour un véhicule dont la cylindrée est comprise entre 1.500 cm3 et 2.000 cm3. D’autre part, les cylindrées supérieures à 2.000 cm3 et inférieures ou égales à 2.500 cm3; la taxe est de 1.500.000 DA.

En dernier, l’on retrouve la dernière catégorie qui celle des véhicules dont la cylindrée est supérieure à 2.500 cm3; ceux-là sont taxés à 2.000.000 DA. La même source a indiqué qu’aucune taxe supplémentaire n’est prévue pour les véhicules utilitaires essence et diesel.

Source : https://www.dzairdaily.com/algerie-nouvelle-taxe-vehicules-neufs-loi-finance-complementaire-2020/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *