Kangoo VS Berlingo Quel est le meilleur pour l’Algérie ? Laisser un commentaire

Les deux ludospaces préférés des algériens reviennent en 2022 dans une toute nouvelle version avec davantage d’équipements. Lequel des deux va faire la différence ? Réponse.

Le Renault Kangoo et le Citroën Berlingo sont les modèles phares du segment ludospace. Ils offrent un maximum d’espace et de lumière et sont devenus les compagnons parfaits des artisans, des sportifs ou encore des familles. Entre l’utilitaire et le monospace, cette gamme a su se faire une place et séduire un large public. Sortie aux milieux des années 1990, le Kangoo et le Berlingo auraient pu passer de mode ou laisser leur place à de nouveaux modèles mais non, les deux marques françaises ont fait le choix de les garder dans leur collection et de les faire grandir avec leur époque. Vingt-cinq ans plus tard, ils sont toujours les deux maîtres de la gamme même si Volkswagen a tenté une concurrence avec le Caddy.

Kangoo, troisième du nom

La troisième génération du Kangoo a débarqué en 2021. Elle est proposée en deux finitions: Zen et Intens. La version 130 ch est affichée à 27 900€ avec un malus écologique de 900€ maximum.  Cela reste raisonnable pour un modèle de ce type quand chez Volkswagen, le Caddy flirte avec les 40 000€. En plus de l’espace agréable à bord du Kangoo, on retrouve des équipements qui lui donne tout d’une grande: l’entrée mains libres, la climatisation bizone, les phares à LED, la caméra de recul et la batterie d’aides à la conduite nécessaire pour briller au crash test Euro NCAP : alerte d’angles morts, de fatigue et aide au maintien dans la voie.

Un Berlingo qui se veut plus ludique

Citroën a opté pour l’aspect joueur avec un look tout en rondeur et en modernité avec les protections latérales singeant les Airbump de feu la Cactus. Sur les équipements, le Kangoo fait légèrement mieux, en tout cas plus moderne notamment concernant les aides à la conduite. Le Berlingo n’est pas pourvu, entre autres, de l’alerte d’angles morts qui offre au conducteur l’affichage tête haute. Outre cette impasse, on retrouve à bord la climatisation bizone, un écran 8 pouces, la caméra de recul, l’entrée mains libres, la lunette ouvrante et les tablettes aviation à l’arrière. Les deux derniers ne sont d’ailleurs pas disponibles de série sur le Kangoo, ce qui fait le petit plus du Berlingo.

En route !

Les dernières générations Kangoo et Berlingo ont pris des centimètres et des kilos. Cela se ressent notamment sur la conduite et le rayon de braquage, qui même s’il reste excellent, est moins aisé qu’avec quelques centimètres de moins. Le Kangoo a pris 9 cm de long et son rival, 7 cm. Au volant du Kangoo 1.3 TCe, on apprécie une conduite fluide et agile grâce à une transmission six rapports et une disponibilité bas régime qui a toujours été le point fort de ce ludospace. Autre atout du Kangoo, c’est l’insonorisation. Il s’avère plutôt silencieux, ce qui est fort appréciable pour un véhicule de ce gabarit. Le silence est en revanche souvent rompu par l’aide sonore au maintien dans la voie qui agresse les oreilles et dont on ne peut réduire le volume. Enfin, le Kangoo n’est pas très gourmand,  la consommation est à 6 l/100 km sur route, chiffre qui monte à 8 l/100 km en conduite active. Malgré tous ses atouts, le Kangoo est tout de même devancé par le Berlingo pour ce qui est du comportement routier. On savoure chez Citroën le confort de route, l’excellent niveau d’adhérence et la direction souple. Néanmoins, on peut ressentir des à-coups à basse vitesse et, malgré une transmission EAT8, il est un chouilla plus bruyant que son concurrent et aussi un peu plus gourmand (environ 1l/100 de plus que le Kangoo).

Il fait bon vivre à bord du Berlingo

Sur l’espace de vie, le Berlingo se distingue du Kangoo. Sa modularité le rend plus spacieux et aussi plus ludique. Les trois sièges séparés à l’arrière basculent efficacement dans le plancher pour produire une surface de chargement plane. Le siège passager est rabattable en tablette de série, ce qui offre au Berlingo une meilleure capacité de chargement que celle du Kangoo. Côté confort des banquettes, on préférera celles de la Citroën. Idem pour le design intérieur, Berlingo fait mieux avec des matériaux plus séduisants, des inserts de couleurs et un dessin plus original qui le rendent plus gai. Chez Renault, on apprécie les rangements comme celui au-dessus de la casquette de compteurs intégrant deux prises USB, le support de téléphone portable et la boîte à gants façon tiroir que l’on retrouve sur le Captur. Sur le Berlingo, les rangements sont en option. Modutop est à 750€ et comprend une arche de rangement translucide sur toute la longueur du pavillon, un coffre en haut du hayon, un toit panoramique. Pour compléter le tout, le ludospace de Citroën propose également deux boîtes à gants assez volumineuses et un rangement supplémentaire face au passager.

Bilan : Le Berlingo remporte le match

Si la dernière génération de Kangoo a du bagout, le Berlingo la devance tout de même. Le niveau d’équipements, le confort et la modularité restent meilleurs chez Citroën. Le Kangoo reste parfait pour un véhicule à usage plutôt utilitaire.

Kangoo Vs Berlingo: C’est le Berlingo qui gagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.